Il était une fois… le Moyen-Ouest

Benoit Ramampy

Madagascar — 16 mm — couleurs — 75 mn — 1983

Titre original Dahalo dahalo Scénario et dialogues Benoit Ramampy Images Justin Limby Maharavo Son Guy Rasamoelina Montage Jeanine Rakotomalala Production Sorex International Engineering Distribution en France Les Films Soleil O Interprétation

Fonteno Masy, Eugène Randrianarison, Thomas Rakotovao

L’action se passe dans le Moyen-Ouest, en pays Bara, où la fréquence des vols de boeufs a atteint un niveau tel, que les forces de l’ordre n’arrivent plus à assurer la sécurité des biens et des personnes. Dans les endroits reculés, les villageois ont institué une convention collective leur laissant la possibilité de juger les voleurs pris en flagrant délit. Les jugements peuvent aller jusqu’à la peine de mort. C’est dans cette atmosphère de trouble qu’un détachement de gendarmes, accompagné du Président du Comité exécutif d’une sous-préfecture, va tenter de récupérer un Chef Dahalo, fait prisonnier par des villageois, en attendant la réunion du Tribunal Populaire. Le but de l’expédition : remettre le Chef Dahalo entre les mains de la justice officielle. Arrivé sur les lieux, le détachement se heurte au refus des villageois de livrer le prisonnier. Profitant de la confusion créée par l’intervention du sous-préfet, le Dahalo tente de s’enfuir, mais tombera sous les balles du Chef de Poste de la gen-darmerie. C’est là qu’on découvrira les liens de parenté du Sous-Préfet et du Chef Dahalo. Le film met en situation deux formes de justice face au phénomène Dahalo.