Le fils d’Amr est mort !

Jean-Jacques Andrien

Belgique — fiction — 1975 — 1h20 — couleur

Scénario Jean-Jacques Andrien Dialogue Franck Venaille Image Yorgos Arvanitis Montage Philippe Gosselet Son Henri Morelle, Gérard Barra Production Les Films de la Drève Source Les Films de la Drève Interprétation

Pierre Clémenti, Claire Wauthion, Malcolm Djuric

Un homme dont on ne sait rien, vit avec une femme et un enfant à Bruxelles. Il est voleur à la tire et il a un complice occasionnel, un Maghrébin qu’il retrouve mort dans un autobus rouillé, épave au fond d’un bois, sans savoir qui il est vraiment ni le pourquoi de sa disparition. Muni de ses papiers d’identité trouvés dans cette débâcle, il part dans le Sud tunisien pour comprendre…

« Ce film est un regard, le regard que Pierre Clémenti – et nous à travers ses yeux – portons sur les êtres et le monde. Du racisme, de l’absence de communication, de la complicité, de l’immigration, il y a dans le film de Jean-Jacques Andrien une approche neuve, qui ne cherche pas à nous imposer des interprétations mais à susciter une réflexion. » Henri Roanne, Musée du cinéma, Bruxelles, 1980