Les Équilibristes

Nico Papatakis

France — 1991 — 2 h — fiction — couleur

scénario Nico Papatakis image William Lubtchansky son Laurent Lafran musique Bruno Coulais montage Delphine Desfons production Paris Classics Productions, Arte France Cinéma, France 3 Cinéma, Caroline Production source Gaumont Interprétation

Michel Piccoli, Lilah Dadi, Polly Walker, Patrick Mille, Doris Kunstmann, Juliette Degenne, Bernard Farcy, Olivier Pajot

Paris, au début des années 1960, pendant la guerre d’Algérie. L’écrivain Marcel Spadice, poète et dramaturge fasciné par l’univers du cirque, rencontre Franz-Ali Aoussine, un valet de piste qui rêve de devenir un grand équilibriste. L’écrivain décide de se charger de son entraînement et lui impose une discipline d’acier. Franz-Ali se soumet alors aux exigences du maître, quitte à le faire au péril de sa vie.

«C’est une histoire vraie. L’écrivain était Jean Genet. […] L’Algérien s’appelait Abdallah et il s’est suicidé en 1964. Le cinéaste Nico Papatakis, qui a assisté à son enterrement, n’a jamais oublié… S’il a tenu à raconter cette histoire d’une noirceur totale – dans laquelle Michel Piccoli est tout simplement saisissant –, c’est qu’on y retrouve tous les thèmes de son œuvre. […] C’est à peine s’il utilise le décor du cirque et s’autorise quelques moments de lumière sur les paillettes. Tout est mis en œuvre pour ne faire ressortir que la cruauté de la situation… […] Un film déchirant, dur et amer. Coupant comme une lame de rasoir.»

Bernard Génin, telerama.fr