Dilan

Erden Kiral

Turquie — 35 mm — couleurs — 92 mn — 1987

Scénario Omer Polat et Erden Kiral Images Martin Gressmann Musique Nizamettin Montage Roswitha Henze Production Limbo Film (Zurich)/Hakan Film (Istan-bul)/Zweites Deutsches Fernsehen (Mayence) Interprétation

Derya Arbas (Dilan), Güler Okten (sa mère), Dilaver Uyanik (son père), Hakan Balamir (Kerim), Mehmet Eriksi (Mirkan), Yilmaz Zafer (Paso Bey), Keriman Ulusoy (sa mère)

Dilan vit dans un petit village de Turquie orientale qui ressemble à un fortin, avec ses maisonnettes serrées les unes contre les autres, dans l’immensité d’une nature qui a gardé ici tous ses droits. Deux garçons briguent la main de la jeune fille : le pauvre berger Mirkan et Paso, le fils d’un riche propriétaire terrien. C’est à Mirkan qu’a été finalement promise Dilan, mais pour rassembler la dot de vingt-cinq moutons exigée par son père, il devra gagner beaucoup d’argent et risquer sa vie en franchissant la frontière pour ramener un tapis persan qu’il pourra vendre à bon prix. Paso connaît la situation de son rival et sait que s’il arrivait « quelque chose » à Mirkan, Dilan serait de nouveau libre. A son vacher Kerim, il offre tout bonnement la maison et le cheval de Mirkan, si ce dernier venait à ne pas rentrer de son long périple… Mais ce serait mal connaître le coeur de Dilan, qui refuse d’être l’objet d’une intrigue et qui entame un combat solitaire. Kerim alors, obsédé par le souvenir de Mirkan, fuit dans un monde imaginaire où il se voit prendre la tête d’une expédition punitive contre l’injustice, en compagnie d’autres bergers et paysans…