La Dernière Lettre

Frederick Wiseman

France — fiction — 2002 — 1h — noir et blanc

Réalisation, Montage, Son Frederick Wiseman Scénario Frederick Wiseman, d’après un chapitre du roman Vie Et Destin de Vassili Grossman Image Giorgos Arvanitis Montage Luc Barnier, Frederick Wiseman Production Idéale Audience, Arte France Cinéma, Zipporah Films Source Zipporah Films Interprétation

Catherine Samie

Anna Semionovna est russe, juive et médecin dans une ville d’Ukraine. La Dernière Lettre est celle qu’elle écrit en 1941 à son fils, physicien célèbre, qui vit loin du front, dans un institut de sciences soviétique. Elle lui écrit quelques jours avant d’être assassinée par les Allemands. Elle lui parle de sa vie quotidienne sous l’Occupation, de l’indifférence des uns et de la compassion des autres et enfin de sa prise de conscience d’être juive avant d’être russe.

« Le talent et le tact cinématographiques de Wiseman sont à l’œuvre dans tous ses choix. Wiseman réussit ce prodige : filmer la voix humaine, la sculpter. La Dernière Lettre est aussi un documentaire sur le visage de la comédienne Catherine Samie. Un visage comme paysage, où Wiseman capte des banalités extraordinaires : les effets climatiques du malheur, l’ensoleillement des traits ou cet instant intempestif, événement, où les larmes sourdent. Pour l’avenir, pour ceux qu’on aime, on espère trouver un jour soi-même la force d’écrire pareille lettre. »

Gérard Lefort, Libération, 22 mai 2002