Les Dents du diable

Nicholas Ray

Italie — Grande-Bretagne — France — 1960 — 110 min — 35 mm — couleur

Titre original Savage Innocents (The) Scénario Nicholas Ray Image Aldo Tonti Musique Angelo Francesco Lavagnino Montage Ralph Kemplen, Eraldo Da Roma Decors Don Ashton, Dario Cecchi Son Geoff Daniels Production Magic Film (Rome), Gray Film-Pathé (Paris), Appia Film (Londres) Interpretation Anthony Quinn (Inuk), Yoko Tani (Asiak), Peter O’Toole (1er policier), Carlo Justini (2e policier), Marie Yang (Powtee), Andy Ho (Anarvik), Kaida Horiuchi (Imina), Yvonne Shima (Lulik) Source Hollywood Classics

A la suite d’un malentendu, Inuk, un inuit, tue un missionnaire et s’enfuit dans les vastes étendues du Grand Nord. Il est arrêté peu après par deux policiers canadiens. En route, l’un des policiers meurt de froid. Inuk sauve le second d’une mort certaine. Une ébauche de compréhension s’installe alors entre les deux hommes…

"Les Dents du diable est un film poétique à force d’être prosaïque."
Claude de Givray, Arts, 21 septembre 1960