Dans la nuit

Charles Vanel

35 mm — 75 mn — 1930

Scénario Georges Asselin Production Fernand Weill Interprétation

Charles Vanel (l’ouvrier), Sandra Milowanoff (sa femme)

Dans la nuit fut en France, avec Au bonheur des dames de Duvivier, l’un des derniers films muets : sa sortie en mai 1930 passa inaperçue. Tourné dans les carrières de pierre de Jujurieux, près de Lyon, c’est une oeuvre forte, à la cruauté proche du naturalisme, dont le scénario est articulé sur le quiproquo tragique du masque. Le « montage-attraction » de la fête foraine le rattache à l’esthétique du «cinéma pur » de l’époque. Pour amadouer la censure, le producteur ajouta une fin « ce n’était qu’un mauvais rêve… » Lorsque nous avons montré ce film, il y a quelques années, sur son lieu de tournage (patrie de l’écrivain Charles Juliet), Charles Vanel envoya un message où il avouait que la réalisation l’aurait beaucoup intéressé, si, pour pouvoir faire un film, il n’avait pas fallu plaire non seulement à un producteur, mais à son concierge, à l’amant de sa maîtresse, etc. « Faire l’acteur, c’est moins fatigant : il n’y a pas à se bagarrer et en plus, au lieu de courir après l’argent, on est payé… »