Bourreaux bien-aimés

Basilio Martin Patino

Espagne — 35 mm, couleurs, 1974. Inédit en France. V.O.S.T.F.

Titre original Queridissimos Verdugos Argument B.M. Patino. Images Alcadio Almeida, Alfredo F. Mayo, Augusto Balbuena. Musique Antonio Gamero. Montage B.M. Patino, Eduardo Biurrum. Production José Maria Gonzalez Sinde. Distribution José Esteban Alenda – Turner Films

Un reportage sur trois «exécuteurs des hautes oeuvres» qui officient en Espagne depuis de longues années. A travers leurs portraits et ce qu’ils disent de leur métier, le film fait l’historique de l’institution du garrot et le procès d’un régime. Une foule de documents, des réflexions à l’emporte pièce, quelques échantillons de criminels plus ou moins responsables et trois messieurs qui racontent sans forfanterie leur vie «bien ordinaire» de bourreaux «bien ordinaires». Une méditation grave sur l’expression : «avoir les mains blanches de sang».