La Baie de la mort

Ferdinando Maria Poggioli

URSS — 1926 — 80 min — 35 mm

Titre original Buhta smerti ScénarioBoris Leonidov, d’après une nouvelle d’Alexeï Novikov Priboï imageEvgeniï Slavinskiï decorsDimitri Koloupaïev, Vassili Rahal’s interpretationNikolaï Saltykov (le machiniste Surkov, un bolchevik), Leonid Iourenev (le chauffeur Masloboïev, un espion), Vladimir Jaroslavtchev (le mécanicien Ivan Razdol’nyï), A. Ravic (Elizaveta, sa femme) ProductionGoskino

L’organisation clandestine des bolcheviks, en accord avec les marins du bateau Le Cygne, prépare une action contre les blancs. Le fils du mécanicien du bateau, le soldat de l’armée blanche Nikolaï Razdol’nyï, est en liaison avec cette organisation clandestine. Mais son père, lui-même au service des blancs, considère qu’il ne faut pas s’occuper de politique et s’oppose à son fils. Après une tentative ratée de vol de cartouches, Nikolaï doit fuir vers le phare, là où se sont réfugiés les partisans. Les blancs établissent une filature à partir du vieux mécanicien.