Ardh satya

Govind Nihalani

35 mm — couleurs — 130 mn — 1984 — Tourné en langue hindi

Scénario Vijay Tendulkar, d’après une histoire de Sri Da Panvalkar Dialogues Vijay Tendulkar et Vasant Dev Images Govind Nihalani Musique Ajit Verman Son Hitendra Glosh Décors C.S. Bhali Interprétation

Smita Patil, Om Puri, Amrish Puri, Naseeruddin Shah, Shafi Inamdar, Sadashir Amrapurkar

Anant Welankar vient d’être nommé agent de police. Son histoire commence une nuit de jour de l’an alors qu’il est convoqué par Rama Shetty, puissant propriétaire de tripot. Après leur première entrevue, Welankar apparaît comme incorruptible. Plus tard, la victime d’un meurtre prononce le nom de Shetty avant de mourir. Alors que Welankar va pour l’arrêter, sûr qu’il ne peut plus maintenant échapper à la justice, Shetty qui a des amis très haut placés, réussit à éviter l’arrestation et ainsi à humilier Welankar au plus profond de lui-même. Tandis que Shetty prospère et devient de plus en plus puissant, Welankar tourne mal. Au risque de se faire suspendre et même d’être renvoyé de la police il se met à boire de plus en plus. Dominé par un père lui-même policier, intransigeant et autoritaire, alors qu’il continue à subir l’influence familiale, il est bientôt attiré par une jeune et jolie enseignante qui représente pour lui tout ce dont il aspire, le calme et la douceur de vivre. L’amitié sincère entre les deux jeunes gens permet à Welankar de reprendre confiance en lui. Avec entrain il poursuit et capture un dangereux bandit. Mais les honneurs ne seront pas pour lui ; grugé par un policier rival, il laisse éclater avec violence son amertume et son désespoir, lorsque dans une explosion de rage, il tue un suspect au cours d’un interrogatoire. Le seul espoir de sauver sa carrière est de demander l’aide de son vieil ennemi, Rama Shetty. Près à accepter un compromis, Welankar lui rend visite dans son luxueux appartement. Shetty réalise que le moment est venu pour lui d’avoir à portée de la main le policier esclave dont il rêve depuis longtemps. Mais Welankar, pris d’un soudain dégoût et ne pouvant payer un tel prix pour sauver sa carrière, préfère affronter la justice plutôt que de se vendre à un criminel…