Années de famine

Jutta Brückner

Allemagne — 35 mm — N et B — 108 min — 1979

Titre original Hungerjahre Scénario Jutta Brückner Prises de vues Jôrg Jeshel, Rainer Marz Montage Anneliese Krigar Musique Johannes Schmôlling Production Jutta Brückner/Z.D.F. Distrib. mond. Pahl-Film, Tübingen Film présenté au Festival de Sceaux 1980 Interprétation

Sylvia Ulrich, Britta Pohland, Klaus Jurichs, Hilla Preuss, Ismail Mandu, Heidi Joschko, Helga Lehner

Nous sommes en l’année 1953 ! Ursula Scheuner a 13 ans et la République Fédérale en a 4. Ursula est la fille unique de parents appartenant à la petite bourgeoisie qui veulent procurer une vie meilleure à leur fille par de la culture et d’une manière quelconque lui faire monter les échelons sociaux. Ursula aime ses parents, elle voudrait bien être la plus intelligente fille à son père et le plus beau fils à sa mère. Mais que signifie devenir une vraie femme dans un monde où la sexualité n’est qu’un sujet de grosses plaisanteries de bistrot ! Le monde des adultes est l’état d’Adenauer, de la vague de la boufferie, du logement, de l’habillement, la restauration de valeurs anciennes. Ursula est confrontée avec l’indécision politique et les mensonges privés de son père, la volonté de fer de consommation, le grand besoin de rattraper et l’hostilité sexuelle craintive de sa mère. Le monde se rétrécit en se réduisant à des désirs inassouvis et des interdictions paralysantes. Quoiqu’elle essaie, la peur de sa mère la rattrape toujours. La haine et l’amour, la curiosité et la sensualité commencent par se tourner contre elle. Ursula rentre complètement en elle-même, elle ne sait plus comment elle peut vivre en même temps intérieurement et extérieurement.