America, America

Elia Kazan

États-Unis — fiction — 1963 — 2h48 — 35mm — noir et blanc — vostf

Scénario Elia Kazan, d’après Son roman Image Haskell Wexler Musique Manos Hatjidakis Montage Dede Allen DÉCORS Gene Callahan Son L. Robbins Production Warner Bros Source Bac Films, Institut Lumière Interprétation

Stathis Giallelis (Stavros)
Frank Wolff (Vartan)
Elena Karam (Vasso)
Estelle Hemsley (la grand-mère)
Lou Antonio (Abdul)
Gregory Rozakis (Hohannes)
Salem Ludwig (Odysseud)

Au début du XXe siècle, en Anatolie, les Turcs persécutent les minorités grecque et arménienne qui vivent dans une insécurité permanente. Stavros, un jeune Grec turbulent et indiscipliné, rêve de l’Amérique comme d’une Terre promise et se sent prêt à tout pour atteindre son but.

« America America est un véritable film de chair, où la danse réalise la fusion des états psychologiques et physiologiques. La danse, plus qu’une simple expression corporelle, exprime la singularité d’une manière d’être au monde : le corps exprime l’âme, et l’âme s’incarne. Le rapport primordial au monde chez Kazan, son identité intime, c’est l’intensité charnelle du désir. »

Clélia Zernik, Positif, avril 2004