A la poursuite de l’étoile

Ermanno Olmi

35 mm — couleurs — 165 mn — 1980-1983

Titre original Cammina cammina Scénario Ermanno Olmi Images Ermanno Olmi Musique Bruno Nicolai Décors Ermanno Olmi Montage Ermanno Olmi Production RAI / Scenario SRL (Milan) Sortie Paris 30 novembre 1983 Interprétation

Alberto Fumagalli (Mel), Antonio Cucciarè (Rupo), Eligio Martellacci (Kaipaco), Renzo Samminiatesi (le pasteur), Fernando Guarguaglini (Arupa), Giulio Paradisi (Astioge), Simone Migliorini (Eramo), Dina Bianchi (Cevia), Vezio Gabellieri…

Dans un village situé en haut d’une montagne vit le vieux Mel, astronome, philosophe et savant, avec son assistant, le jeune Rupo. Une nuit, une lumière aveuglante perce les ténèbres. Mel reconnaît là le signe annonçant la venue du Sauveur. Le matin, ceux qui veulent partir pour faire le pèlerinage Jusqu’à l’endroit, se rassemblent derrière Mel. Des centurions accompagnent la caravane remplie de cadeaux destinés au Messie. Le voyage dure six jours et six nuits. L’euphorie des débuts se transforme en inquiétude. De nombreuses rencontres apportent des variantes dans la finalité de l’expédition. Deux autres caravanes, également conduites par de vieux sages, vont venir se joindre à celle menée par Mel. Bientôt, ayant traversé de nom-breuses contrées, les pèlerins se retrouvent dans un château vide où a été aménagé un refuge pour un enfant, que les savants prennent pour le Sauveur. Pendant la nuit, dans un rêve, Mel voit un envoyé du Ciel lui conseiller de rebrousser chemin. Dans la semi-fuite qui s’ensuit, certains des pèlerins se rendent compte qu’ils ont abandonné l’enfant et ses parents à leur destin, et veulent retourner au château. Mel les en empêche, mais un homme arrive à fuir. Il revient sur ses pas et ne trouve que désolation et mort…