92 minutes de la journée d’hier

Carsten Brandt

1978 — Danemark — 35 mm — couleur (Fastmancolor) — 117 mn

Titre original 92 minutter af i gar Scénario Carsten Brandt, Mogens Elkow Prises de vue Dirk Brüel Musique Henrik Blichmann Production Partner et Kompagnon Aps, Copenhague Interprétation

Tine Blichmann (The Woman), Roland Blanche (The Man)

Ce film relate l’histoire d’un jeune français, voyageur de commerce, qui arrive à la gare centrale de Copenhague et qui 92 minutes plus tard remonte dans le train qui le conduit à Stockholm. Au cours de cet arrêt d’une heure et demie il lui faut faire une démarche dans la ville de Copenhague où il n’a encore jamais mis les pieds. Lorsqu’il arrive à l’adresse prévue la firme en question a déménagé. Une jeune fille est en train d’installer un appartement dans les locaux vides. Comme le français et la danoise n’ont entre eux aucune langue commune il leur faut communiquer autrement que par les mots – au niveau des sentiments.