English main menu

Tomás Gutiérrez Alea

 
 

Tomás Gutiérrez Alea

Né à La Havane en 1928, Tomás Gutiérrez Alea milite très jeune dans l'opposition à la dictature de Batista. Après ses études au Centro Sperimentale de Cinematografia de Rome, il réalise notamment des documentaires pour le Parti socialiste populaire (le Parti Communiste cubain de l'époque). Dans les premiers mois de la révolution castriste, il organise, avec son collègue Julio García Espinosa, la section cinématographique de l'Armée rebelle. Peu après, Gutiérrez Alea devient l'un des fondateurs du prestigieux Institut cubain d'art et d'industrie cinématographiques (Icaic). En 1960, il réalise le premier long métrage de fiction de la période castriste, Histoires de la révolution. Avec Les Douze Chaises (1962), La Mort d'un bureaucrate (1966) et, surtout, Mémoires du sous-développement, Gutiérrez Alea fait de la comédie satirique son genre préféré et ne se prive pas de critiquer allègrement les tares de la nouvelle société cubaine.

Restons en contact

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informés pendant le festival et durant toute l'année

En remplissant ce formulaire, vous nous autorisez à conserver votre adresse email pour vous envoyer des informations sur le FIFLR par voie électronique. Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à travers les liens de désinscription des newsletters.

CAPTCHA
Filtre anti-spam