Le Baiser

Jacques Feyder

États-Unis — fiction — 1929 — 1h03 — 35mm — noir et blanc — intertitres anglais — vostf

Titre original The Kiss Scénario Hans Kräly, Jacques Feyder Image William Daniels Montage Ben Lewis Production MGM Source Hollywood Classics, Cinémathèque royale de Belgique Interprétation Greta Garbo (Irène) Conrad Nagel (André) Lew Ayres (Pierre) Anders Randolf (Charles) George Davis (Durant) Holmes Herbert (M. Lassalle) Polly Ann Young (la vendeuse)

Irène, épouse résignée d’un homme d’affaires plus âgé qu’elle, a une liaison avec l’avocat André Dubail. Cependant, elle préfère rompre. Pierre, le jeune fils d’un ami de son mari, la poursuit de ses attentions amoureuses. Un soir, elle lui donne un innocent baiser. Son mari les surprend…

« Si Le Baiser, parmi les films américains de Garbo, n’est pas le plus inoubliable, il est celui dont l’intelligence cinématographique et l’inventivité formelle sont les plus abouties. C’est aussi un film étrange, oscillant entre lumière et tragédie dans une audace toute française qui se développe dans une moralité étonnamment libérée. »
Paola Cristalli, Cinegrafie, n° 10, 1997

« L’adaptation française de Thérèse Raquin tournée par Jacques Feyder a fait une telle impression à Irving Thalberg qu’il l’a fait embaucher par la MGM pour travailler avec Garbo. L’histoire du Baiser, écrite par le scénariste de Lubitsch, Hans Kräly, se déroule à Paris. Feyder en a fait un film inventif et magnifique, notamment grâce au génie de la photographie de William Daniels. Mais le négatif d’origine a brûlé dans un incendie de laboratoire et le monteur a dû puiser dans des chutes de prises alternatives et de scènes coupées. Le résultat final est fort impressionnant : ce film de 1929 a toutes les caractéristiques de ceux tournés dix ans plus tard. Il s’agit du dernier film muet de la MGM et de Garbo. »