Aleksander Ford

 
 

Aleksander Ford

Aleksander Ford est né en novembre 1908 à Lodz, en Pologne. Chef de file du cinéma polonais, il est considéré comme l’un des plus grands réalisateurs de sa patrie aux côtés de cinéastes tels que Jerzy Skolimowski (Deep end, 1970). Aleksander Ford suit des cours d'histoire de l'art à l'université de Varsovie. Très vite, il s'intéresse à la réalisation et fait ses premiers pas dans le cinéma en tournant deux documentaires, A l'Aube (1928) et Le pouls du Manchester polonais (1929), consacrés à sa ville natale, Lodz. Après la guerre, entre 1945 et 1947, il tient la direction des films Polski pour un cinéma entièrement polonais. C’est à partir de 1948 que Ford devient célèbre. À la fin de cette décennie (1960), Aleksander se retrouve vivement critiqué par les autorités politiques pour son style de vie occidentale et son union avec sa femme Lenore, originaire de Chicago et parlant couramment l'anglais, le polonais et le russe. Il ne quitte la Pologne qu’en mars 1969, à cause des conflits religieux et de la montée de l’antisémitisme. En exil, le réalisateur se passionne pour les écrits de l'écrivain Alexandre Soljenitsyne. Il réalise alors une adaptation cinématographique de son livre, Le premier Cercle en 1973 qui décrit les années que l’écrivain a passées dans les camps de travail du régime stalinien en tant que prisonnier politique. En 1975, Aleksander Ford réalise son film The Martyr, en Israël, où il est s’est exilé avant de partir pour l’Amérique. Il s'éteint 5 ans plus tard, à Copenhague, à l’âge de 72 ans.

Restons en contact

Abonnez-vous à notre newsletter et restez informés pendant le festival et durant toute l'année

CAPTCHA
Filtre anti-spam
1 + 1 =
Trouvez la solution de ce problème mathématique simple et saisissez le résultat. Par exemple, pour 1 + 3, saisissez 4.