Le Festival

 
 

Le Festival

Le Festival International du Film de La Rochelle, c'est une histoire d'amour à trois entre une ville au début de l'été, un public curieux et enthousiaste, et des films venus du monde entier.

Créé en 1973, le Festival International du Film de La Rochelle fête ses 45 ans en 2017.
En 2016, 152 longs métrages et 43 courts métrages ont été présentés à 85 948 spectateurs au cours de 328 séances, record de fréquentation.

La programmation

Le programme du Festival International du Film de La Rochelle se veut, chaque année, éclectique, géographiquement et thématiquement divers, exigeant et équilibré.
Le Festival maintient son refus de compétition, de prix et de jury, dans une volonté de comparaison plutôt que de confrontation.


HOMMAGES / Tributes

Hommages, en leur présence, à des réalisateurs ou à des acteurs invités. En plus de leurs films de fiction, sont présentés leurs documentaires, leurs courts métrages, les films qu'ils ont réalisés pour la télévision, et aussi les films dans lesquels ils ont joué, qu'ils ont produits, si c'est le cas.

  • 1998 - Agnès Varda (France), Paul Schrader (Etats-Unis), etc.
  • 1999 - Micheline Presle (France), Robert Wise (Etats-Unis), etc.
  • 2000 - Danièle Dubroux (France), Alejandro Jodorowsky (Chili / France), etc.
  • 2001 - Pedro Costa (Portugal), Serge Roullet (France), Béla Tarr (Hongrie), Fruit Chan (Hong-Kong), etc.
  • 2002 - Juliette Binoche (France), Francesco Rosi (Italie), Abderrahmane Sissako (Mauritanie)
  • 2003 - Anja Breien (Norvège), Goutam Ghose (Inde), Amos Gitaï (Israël), Marlen Khoutsiev (Russie), Nicolas Philibert (France)
  • 2004 - Béatrice Dalle (France), Dominique Cabrera (France), Tian Zhuangzhuang (Chine), Peter Watkins (Grande-Bretagne)
  • 2005 - Blake Edwards (Etats-Unis), Anna Karina (France), Rithy Panh (Cambodge), Sembene Ousmane (Sénégal), Liv Ullmann (Norvège-Suède)
  • 2006 - Hirokazu Kore-eda (Japon), Bulle Ogier (France), Roman Polanski (France), Frères Quay (Grande-Bretagne)
  • 2007 - Anastasia Lapsui et Markku Lehmuskallio (Finlande), Jean-Paul Rappeneau (France), Ulrich Seidl (Autriche), Isao Takahata (Japon)
  • 2008 - Danielle Arbid (France/Liban), Raymond Depardon (France), Werner Herzog (Allemagne), Mike Leigh (Grande-Bretagne), la tribu Stévenin (France)
  • 2009 - Ramin Bahrani (Etats-Unis/Iran), Nuri Bilge Ceylan (Turquie), Jacques Doillon (France), Bent Hamer (Norvège)
  • 2010 - Sergey Dvortsevoy (Russie), Pierre Etaix (France), Peter Liechti (Suisse), Lucian Pintilie (Roumanie), Ghassan Salhab (Liban)
  • 2011 - Bertrand Bonello (France), Jean-Claude Carrière (France), Denis Côté (Québec), Mahamat-Saleh Haroun (Tchad), Kôji Yamamura (Japon)
  • 2012 - Anouk Aimée (France), Joao Canijo (Portugal), Miguel Gomes (Portugal), Pierre-Luc Granjon (France), Agnès Varda (France)
  • 2013 - Valeria Bruni Tedeschi (France/Italie), Andreas Dresen (Allemagne), José Luis Guerin (Espagne), Heddy Honigmann (Pays-Bas), William Kentridge (Afrique du Sud), Jerry Lewis (Etats-Unis)
  • 2014 - Jean-Jacques Andrien (Belgique), Pippo Delbono (Italie), Bruno Dumont (France), Hanna Schygulla (Allemagne)
  • 2015 - Olivier Assayas (France), Marco Bellochio (Italie), Hou Hsiao-Hsien (Chine), Famille Makhmalbaf (Iran)
  • 2016 - Alain Guiraudie (France), Barbet Schroeder (Suisse/France), Frederick Wiseman (Etats-Unis)

RÉTROSPECTIVES / Retrospectives

Rétrospectives de réalisateurs ou acteurs disparus. Leur œuvre est, autant que possible, programmée dans sa totalité, en privilégiant les films oubliés ou encore inédits en France.

  • 1998 - Henri Decoin (France)
  • 1999 - Orson Welles (Etats-Unis)
  • 2000 - William Wyler (Etats-Unis), Brigitte Helm (Allemagne/France/Grande Bretagne)
  • 2001 - Joseph L. Mankiewicz (Etats-Unis)
  • 2002 - Douglas Sirk (Allemagne/Etats-Unis, Jacques Tati et Sophie Tatischeff (France)
  • 2003 - Guy Gilles (France), Anthony Mann (Etats-Unis), Friedrich Wilhelm Murnau (Allemagne)
  • 2004 - Charley Chase et Leo McCarey (Etats-Unis), Vincente Minnelli (Etats-Unis)
  • 2005 - Louise Brooks (Etats-Unis), Michael Powell (Grande-Bretagne)
  • 2006 - John Huston (Etats-Unis), Harold Lloyd (Etats-Unis), Maurice Ronet (France)
  • 2007 - John Ford (Etats-Unis), Delphine Seyrig (France), Cinéma muet et érotisme
  • 2008 - Nicholas Ray (Etats-Unis), Erich von Stroheim et Josef von Sternberg
  • 2009 - Joseph Losey (Etats-Unis), Ladislas Starewitch (Russie/France), les frères Prévert (France), Hypnose et Cinéma muet
  • 2010 - Elia Kazan (Etats-Unis), Eric Rohmer (France), Greta Garbo (période muette)
  • 2011 - Buster Keaton (Etats-Unis), David Lean (Grande-Bretagne)
  • 2012 - Benjamin Christensen (Danemark), Raoul Walsh (Etats-Unis), Charlie Chaplin (Etats-Unis), Teuvo Tulio (Finlande)
  • 2013 - Max Linder (France), Billy Wilder (Etats-Unis)
  • 2014 - L'âge d'or du cinéma muet soviétique, Howard Hawks (Etats-Unis), , Se souvenir de Bernadette Lafont, Vive le cinéma d'animation tchèque !
  • 2015 - Louis Feuillade et Musidora (France), Luchino Visconti (Italie), Alexander Mackendrick (Etats-Unis/Royaume-Uni)
  • 2016 - Carl Theodor Dreyer (Danemark), Jean Vigo (France), Alberto Sordi (Italie)

DÉCOUVERTE / Discovery

Découverte, en leur présence, de jeunes réalisateurs encore inconnus en France ou de cinéastes méconnus en France à travers leurs courts et longs métrages.

  • 2003 - Dernières nouvelles du cinéma allemand
  • 2004 - Vincent Pluss et le nouveau cinéma suisse, Ali-Reza Amini (Iran), Andrew Kötting (Grande-Bretagne)
  • 2005 - Du côté de l'Est avec Pawel Pawlikowski (Grande-Bretagne/Pologne)
  • 2006 - Nikos Panayotopoulos (Grèce), Dito Tsintsadze (Géorgie/Allemagne)
  • 2007 - Les cinéastes iraniennes d'aujourd'hui
  • 2008 - L'effervescence du cinéma belge francophone
  • 2009 - Le jeune cinéma de Malaisie
  • 2010 - Le nouveau cinéma indien
  • 2011 - Documentaires mexicains
  • 2012 - Pema Tseden (Chine/Tibet)
  • 2013 - Le nouveau cinéma chilien
  • 2014 - Midi Z (Birmanie/Taïwan)
  • 2015 - La Géorgie d'aujourd'hui
  • 2016 - Yesim Ustaoglu et les réalisatrices turques

ICI ET AILLEURS / Here and There

Une sélection d'actualité. Des longs métrages (fictions et documentaires) du monde entier, inédits en France.


D'HIER À AUJOURD'HUI / From Yesterday to Today

Des films rares, restaurés ou réédités, en avant-première.


MUSIQUE ET CINÉMA / Music and Film
  • 2009 - Philippe Sarde
  • 2010 - Georges Delerue
  • 2011 - Maurice Jarre
  • 2012 - Francis Lai
  • 2013 - Jean Claude Vannier, Christine Ott et Tortsen Böttcher, French Cowboy & the One
  • 2014 - Bruno Fontaine, Laurent Petitgirard, Orval Carlos Sibelius

SOIRÉES EXCEPTIONNELLES

Chaque année, dans le cadre du festival, quelques soirées exceptionnelles sont parrainées par des partenaires privés ou institutionnels. Projection en avant-première ou reprise d'un chef d'oeuvre cinématographique permettent à nos partenaires d'inviter leur personnel, leurs clients ou fournisseurs. A l'issue de ces projections, un cocktail leur est proposé.

2016 - CCAS/CMCAS, Conseil Régional Aquitaine Limousin Poitou-Charentes, Conseil Départemental de la Charente-Maritime...


RETOUR DE FLAMME

Projection d'une dizaine de films muets restaurés par Lobster Films et accompagnés au piano par Serge Bromberg.
Plus d'informations sur www.lobsterfilms.com


NUIT BLANCHE / All Night Films

Le Festival se termine chaque année par une nuit blanche thématique de 5 films, suivie d'un petit déjeuner offert sur le vieux port, au lever du jour.

  • 1998 - Nuit blanche du Diable
  • 1999 - Nuit du Rail
  • 2000 - Nuit blanche "Sur la route"
  • 2001 - Nuit blanche Gothique (5 films de Terence Fisher - Grande Bretagne)
  • 2002, 2003 - Nuit blanche du Film Noir
  • 2004 - Katharine Hepburn
  • 2005 - Marlon Brando
  • 2006 - Les Editions Fayard
  • 2007 - Robert Mitchum
  • 2008 - Marlene Dietrich
  • 2009 - Nuit blanche extrême et asiatique
  • 2010 - Georges Delerue
  • 2011 - La Nuit blanche inattendue de La Cinémathèque française
  • 2012 - Silvana Mangano
  • 2013 - Trains et cinéma
  • 2014 - La nuit de l'évasion
  • 2015 - John Carpenter
  • 2016 - La nuit des planètes interdites

LES INVITÉS DU FESTIVAL

Le festival organise quotidiennement une rencontre avec un réalisateur invité, dirigée par un spécialiste ou critique du cinéma. Ces rencontres sont ouvertes à tous et réunissent chaque jour environ 300 personnes dans la Salle de rencontres de La Coursive.

Des séances de signatures sont également organisées.

Une exposition de photographies est habituellement accrochée dans le grand Hall d'entrée de La Coursive.

Depuis 1973, le Festival International du Film de La Rochelle est le point de rencontre des réalisatrices et réalisateurs, actrices et acteurs prestigieux venus de France ou de l'étranger :

Anouk Aimée, Chantal Akerman, Gianni Amelio, Theo Angelopoulos, Fernando Arrabal, Olivier Assayas, Rakshan Bani-Etemad, Giuseppe Bertolucci, Juliette Binoche, Jane Birkin, Gérard Blain, John Boorman, Sandrine Bonnaire, Valeria Bruni Tedeschi, Claudia Cardinale, Jean-Claude Carrière, Alain Cavalier, Pedro Costa, Béatrice Dalle, Jean-Pierre et Luc Dardenne, Jules Dassin, Manoel de Oliveira, Michel Deville, Bruno Dumont, Atom Egoyan, Stephen Frears, Amos Gitaï, Shohei Imamura, Otar Iosseliani, Joris Ivens, Miklós Jancsó, Pierre Jolivet, Niki Karimi, Anna Karina, Mika Kaurismäki, Krzysztof Kieslowski, Hirokazu Kore-eda, Robert Kramer, Ken Loach, Dusan Makavejev, Carlo Mazzacurati, Mohsen Makhmalbaf, Jirí Menzel, Sarah Miles, Claude Miller, Avi Mograbi, João César Monteiro, Yolande Moreau, François Morel, Nanni Moretti, Bulle Ogier, Rithy Panh, Nico Papatakis, Michel Piccoli, Manuel Poirier, Roman Polanski, Micheline Presle, Frères Quay, Jean-Paul Rappeneau, Satyajit Ray, Arturo Ripstein, Dino Risi, Francesco Rosi, Serge Roullet, Jacques Rozier, Raoul Ruiz, Dominique Sanda, Jerry Schatzberg, Daniel Schmid, Paul Schrader, Hanna Schygulla, Ettore Scola, Ousmane Sembene, Abderrahmane Sissako, Jerzy Skolimowski, Alexandre Sokourov, Fernando Solanas, Alexandra Stewart, Alain Tanner, Liv Ullmann, Agnès Varda, Andrzej Wajda, Peter Watkins, Peter Weir, Wim Wenders, Bo Widerberg, et bien d'autres, etc.


LE PUBLIC DU FESTIVAL

Exceptionnel et enthousiaste, le public du festival n'hésite pas, au milieu de l'été, à venir découvrir des cinématographies méconnues ou revoir les rétrospectives des géants du cinéma.

L'enquête de publics

Pour mieux connaître ses spectateurs, le Festival a commandé en 2013 une enquête de publics à une agence rochelaise (cabinet d'études marketing Les Nouveaux Armateurs). En voici quelques éléments :

• Plus d'un festivalier sur deux (57%) est originaire du Poitou-Charentes dont 47% de Rochelais.
• L'île de France représente la seconde zone d'attractivité avec 14,5% des festivaliers dont 10% de parisiens. Les 30% restants viennent de l'ensemble des autres régions françaises.
• L'atmosphère, l'ambiance, la convivialité qui règnent sur le Festival du Film sont plébiscités par le public. 73% trouvent l'atmosphère du festival très bonne.
• Les spectateurs ont participé à 10,2 éditions en moyenne sur les 41 réalisées, ce qui est le reflet d'une grande fidélité et d'un fort attachement au festival.
Les festivaliers sont de vrais cinéphiles : 54% d'entre eux vont au cinéma au moins une fois par semaine, dont 23% plusieurs fois par semaine.
• Plus de la moitié des festivaliers (54%) déclare venir pour l'ensemble de la programmation.
• 88% des festivaliers extérieurs au département sont venus à La Rochelle spécialement pour le Festival du Film.
• L'impact économique du festival auprès du commerce local est évalué à 1 180 000 euros.


QUELQUES TÉMOIGNAGES DE SPECTATEURS

"Un marathon-cinéphilique indispensable !"

"Pourquoi j'aime ce festival : découvertes multiples, films qu'on ne voit jamais ailleurs, les rencontres sont riches, et j'aime "butiner" pendant une semaine."

"Je réserve chaque année une semaine pour La Rochelle. Pendant le festival, je suis comme un navigateur solitaire, je vois 4 films par jour et je me réserve 3 heures pour profiter de la ville."

Juillet 2012 : "Ce petit mail pour vous remercier infiniment de m'avoir fait passer sans doute les plus belles vacances de ma vie. Cinéphile acharné, je suis venu exprès de Belgique au festival, et je ne l'ai pas regretté une seule seconde. Le programmation intelligente, alternant nouveautés et films anciens, pointures du cinéma et futur de celui-ci, était plus que parfaite. Merci à votre équipe de passionnés. Grâce à vous, j'ai voyagé aux quatre coins du monde, je suis revenu chez moi des étoiles plein les yeux, avec une seule envie : celle de revenir l'année prochaine."

Juillet 2013 : "Fin de week-end. Cinq films vus avec mes deux enfants de treize et dix ans. Deux Billy Wilder, deux Jerry Lewis, et un Mokashi. Un vrai bonheur. Et des glaces entre les films. Je leur ai bien dit : "ça n'est qu'ici que vous pourrez les voir sur grand écran". Merci et encore merci."

"Si vous voulez faire saliver un ami cinéphile, il suffit de lui montrer la programmation du Festival international du film de La Rochelle. Oui, mais voilà : s'il n'y vient pas lui-même, vous ne pourrez jamais lui faire comprendre ce qu'est vraiment ce festival. Bien sûr c'est, au premier abord, cette corne d'abondance de films. Ce plaisir de visiter en une journée quatre ou cinq pays, de se transporter dans autant d'époques, d'entendre autant de langues différentes. Bien sûr, on y revisite des classiques, on y découvre des incunables, on y savoure des avant-premières que tout le monde attend.
Mais ce n'est pas cela qui compte le plus, comme vous le dira toute personne ayant déjà mis les pieds au Festival - cinéphile, professionnel, cinéaste, exploitant, journaliste ou simple touriste. Ici, ceux qui font les films, ceux qui les montrent et ceux qui les voient non seulement se mêlent entre eux, mais échangent leurs vues, partagent leur passion de façon plus simple et plus naturelle que dans les gros festivals compétitifs.
Au fil des ans, on revoit les mêmes visages, on se forge des amis : il y a des personnes qui habitent toute l'année la même ville, ou le même arrondissement de Paris, mais qui ne se rencontrent et ne se parlent qu'au Festival de La Rochelle. Le temps qu'on y passe est toujours trop court : On se voit à dîner ? attends, quelle séance ai-je prévu ? quand puis-je la rattraper ? Si je pars demain, quel film vais-je manquer ? quel débat ? quelle fête ? quel camarade qui débarque pour trois jours ? quelle idole que je rêve de croiser depuis dix ans ?"  N. T. Binh (critique à Positif)

Newsletter

Restez informés pendant le festival et durant toute l'année

Dernières vidéos

Facebook