Le Festival

 
 

Le Festival à l'année

Parallèlement au travail de programmation classique qui constitue le coeur de son activité, le Festival International du Film de La Rochelle mène, depuis de nombreuses éditions, un ensemble d’actions pédagogiques à l'année et pendant la manifestation. 

A travers diverses collaborations, il contribue à la sensibilisation des jeunes spectateurs et offre un accès privilégié aux pratiques cinématographiques à ceux qui en sont habituellement privés.

Carrefour professionnel, il favorise l’échange par de nombreuses rencontres aménagées tout au long des dix jours du festival.


Collaboration avec les établissements scolaires

Les classes L Cinéma de la Région Poitou-Charentes

 

Depuis 1996, le Festival mène une opération pédagogique destinée à l’ensemble des élèves des sections L Cinéma et Audiovisuel des lycées de la Région (Angoulême, Loudun, Rochefort). Les lycéens sont invités au Festival durant 4 jours, pendant lesquels l’ensemble de la programmation leur est ouvert. Des ateliers, des rencontres avec certains cinéastes et autres professionnels leur sont spécifiquement destinés. Par ailleurs, le Festival organise un atelier ciné-concert inter-lycées animé, cette année, par l'ondiste Christine Ott. Cet atelier est restitué à plusieurs reprises en public pendant le festival. 

Avec le soutien de la Région Poitou-Charentes et de la Sacem.

 

 

 

Les lycées de La Rochelle

 

Depuis 2004, le Festival permet aux lycéens rochelais, porteurs d’un projet lié à son organisation, de pénétrer les coulisses de la manifestation. Les élèves des lycées Dautet, Doriole, Saint Exupéry, Valin et Vieljeux vivent ainsi leurs premières expériences de journalistes : blog couvrant l’ensemble du Festival (articles quotidiens…), photos, reportages vidéo. 

Avec le soutien de la Région Poitou-Charentes

 Depuis 2011, le Festival collabore également à l’année avec le lycée Dautet : interventions de cinéastes et de professionnels du cinéma auprès des élèves après des projections de films en avant-première du Festival. Dans le cadre du dispositif L’Hissé Ô (tremplin musical destiné aux lycéens rochelais), le groupe Psilocybe du lycée Dautet a été sélectionné par le Festival pour le tournage d’un vidéo clip. Encadrés par le cinéaste Pascal-Alex Vincent, six étudiants de l’université de La Rochelle ont réalisé pendant l’année scolaire un clip avec ce tout jeune groupe rochelais autour d’une de leurs chansons.

Avec le soutien de la Région Poitou-Charentes. En collaboration avec le lycée Dautet, l’université de La  Rochelle et La Sirène - Espace Musiques actuelles - agglomération de La  Rochelle

 

 

Lycée Rotrou de Dreux

Le son et la musique au cinéma

 

Chaque année, le Festival accueille un groupe d’une dizaine de lycéens en classe d’option Cinéma à Dreux. Pendant 10 jours, les lycéens suivent et rédigent des articles sur le Festival dans le cadre d’un atelier d’écriture animé par Thierry Méranger des Cahiers du cinéma. Leurs articles sont publiés dans plusieurs numéros de L’Éphémère, quotidien du Festival, et sur le site internet.

 


Collaboration avec le milieu étudiant

Université de La Rochelle

Université

Depuis 2005, le Festival propose, avec le service Culture de l’université de La  Rochelle, des conditions d’accès privilégiées pour les étudiants rochelais possesseurs du Pass Culture. Des projets en lien avec les différents enseignements universitaires ont été mis en œuvre au cours de l’année 2014-2015 : encadrement de travaux autour d’un film de la programmation et organisation d’une projection du film en question sur le campus dans le cadre du festival « Les étudiants à l’affiche », séances d’information et de présentation de la programmation au Kiosque de la Bibliothèque universitaire.

En partenariat avec l’université de La  Rochelle - Espace Culture

EESI (Ecole Européenne Supérieure de l'Image d'Angoulême)

Bande Annonce 2013

Depuis 2006, la bande annonce du Festival, diffusée sur le réseau câblé CINE+, sur le site internet du Festival, ainsi que dans les salles de cinéma en Poitou-Charentes et à Paris, est réalisée par un groupe d’étudiants de l’École Européenne Supérieure de l’Image d’Angoulême, dans le cadre de leur cursus.

En partenariat avec l’EESI et Trafic Image

CREADOC

Pour la troisième année en 2015, le Festival collabore avec le CREADOC, master Documentaire de création basé à Angoulême. Deux étudiants de l’école participent activement au Festival en filmant les rencontres quotidiennes avec les cinéastes et en réalisant de courts sujets.

Pour prolonger ce partenariat, le Festival diffuse des courts métrages coréalisés par les étudiants du CREADOC et ceux de l’EMCA (École des Métiers du Cinéma d’Animation) d’Angoulême, avant les longs métrages programmés.

Le Conservatoire de Musique et de Danse de La Rochelle

En 2015, le Festival et le Conservatoire de La  Rochelle ont poursuivi leur collaboration.

Le Festival a proposé aux élèves de la classe Ciné-concert de l’établissement un accompagnement pédagogique structuré sur la musique appliquée à l’image.

Deux rendez-vous étaient proposés aux élèves : une masterclass avec Jacques Cambra (pianiste officiel du Festival), un atelier ciné-concert (autour de 3 courts métrages de Louis Feuillade) animé par Sabrina Rivière, enseignante au Conservatoire. L’atelier est restitué à 2 reprises pendant le Festival, à La Coursive et à la Maison de retraite de l’hôpital de La  Rochelle.

En partenariat avec le Conservatoire de Musique et de Danse de La  Rochelle

Culturelab

Lors de cette 43e édition, le Festival s’associe à l’Institut français pour proposer à une dizaine de jeunes étrangers de 18 à 30 ans un dispositif de découvertes et d’expérimentations professionnelles dans le domaine du cinéma.

Organisé en partenariat avec l’Auberge de Jeunesse, ce dispositif répond aux objectifs de l’Institut français de promotion des échanges culturels internationaux, mais il s’inscrit également dans une démarche de formation et de partage entre les professionnels du milieu cinématographique et les étudiants inscrits.

Le Festival leur offre la possibilité de rencontrer des cinéastes, des distributeurs, des journalistes, des critiques, des membres de l’équipe. Ils ont, pendant 10 jours, accès à toute la programmation du Festival avec un accompagnement spécifique. Un travail de restitution est effectué sur un blog durant leur séjour.

Avec le soutien de l’Institut français. En collaboration avec l’Auberge de Jeunesse de La  Rochelle

Université de la Sorbonne-Nouvelle, département Cinéma & Audiovisuel

En 2015, un partenariat a été mis en place avec l’université de la Sorbonne-Nouvelle, permettant à un groupe de cinq étudiants de profiter pleinement du Festival : accès à l’ensemble de la programmation, rencontres professionnelles, ateliers.

En partenariat avec l’UFR Arts & Médias de l’université de la Sorbonne-Nouvelle - Paris 3

Accueil de jeunes professionnels québécois

En 2015, le Festival poursuit l’échange France/Québec en intégrant le gagnant du concours de la Jeune Critique organisé par les Rendez-Vous du Cinéma Québécois de Montréal à son équipe de rédacteurs du quotidien L’Éphémère. L’un des auteurs du journal sera à son tour invité à Montréal en février 2016.

Avec le soutien de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse


Actions menées en direction de publics dit "empêchés"

Partenariat avec la Maison Centrale de Saint-Martin de Ré

Ateliers St-Martin

Depuis 2000, le Festival collabore avec la Maison Centrale à travers deux axes :

- La production de courts métrages vidéo réalisés par les détenus sous le parrainage des cinéastes Bertrand van Effenterre, José Varéla (réalisateurs hommagés à La  Rochelle en  1993 et  2004), puis de 2009 à 2014, des cinéastes d’animation Jean Rubak et Amélie Compain.

En 2015, le Festival aborde le genre documentaire afin d’élargir et approfondir les connaissances acquises par les détenus. Vincent Lapize est le réalisateur qui prend en charge la suite de l’atelier et aborde avec les participants cette question : comment se représente-t-on le monde après plusieurs années de détention ?

Les films réalisés sont diffusés pendant le Festival (et dans d’autres festivals en France) en présence, si possible, des détenus réalisateurs et scénaristes. Depuis 2001, dix-huit films ont ainsi été produits, réalisés et diffusés.

Ce projet permet aux détenus d’expérimenter les techniques audiovisuelles. Il vise aussi l’accompagnement de projets artistiques, et la reconnaissance de ceux-ci par les festivaliers et le monde extérieur.

- La programmation dans l’enceinte de la Maison Centrale de films et de ciné-concerts, suivis par des échanges entre les cinéastes et musiciens invités et les détenus.

Pour l’ensemble de ses actions dans la Maison Centrale, le Festival bénéficie cette année du soutien de partenaires institutionnels : DRAC Poitou-Charentes, Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation de la Charente-Maritime, le Conseil Régional de Poitou-Charentes et la Ville de Saint-Martin-de-Ré.

Partenariat avec le Groupe hospitalier de La  Rochelle-Ré-Aunis

Ateliers hopital

Ce partenariat a débuté en 2010 et comporte plusieurs axes :

- Séances, ciné-concerts et ateliers de cinéma d’animation pour les enfants hospitalisés

- Séances ciné-concerts pour les pensionnaires de la Maison de Retraite

- Séances et ateliers pour les patients de l’hôpital de jour et de plusieurs secteurs du pôle Psychiatrie de l’hôpital Marius-Lacroix.

Ces actions permettent aux patients de ces différents services d’accéder à des propositions artistiques de qualité et de s’impliquer dans des projets de création.

Avec le soutien de la DRAC Poitou-Charentes et du Groupe Hospitalier de La  Rochelle-Ré-Aunis


Implications dans les quartiers de La Rochelle

Partenariat avec le dispositif « Passeurs d’images »

Le Festival s’implique dans le dispositif « Passeurs d’images » qui vise à favoriser l’accès aux pratiques cinématographiques et à l’éducation à l’image de ceux qui en sont habituellement privés, en invitant les habitants des quartiers excentrés à des projections du Festival.

Partenariat avec le réseau des médiathèques de la ville de La  Rochelle

À l’année, et en partenariat avec les médiathèques municipales, le Festival propose des séances dans plusieurs quartiers de La  Rochelle (Villeneuve, Laleu-La Pallice et Mireuil). Les projections sont ouvertes à tous et suivies d’échanges autour du film. Elles permettent au Festival d’aller à la rencontre de ce public et de lui faire découvrir des cinématographies singulières et de qualité.

Ateliers d’écriture, ateliers de réalisation et projections dans les quartiers de l’agglomération rochelaise

Mireuil

Au Pays des Merveilles

Après une pause d’un an, le Festival investit à nouveau Mireuil avec le nouveau projet du réalisateur Nicolas Habas, Le Corps de la ville.

Il s’agit d’une web série vidéo / danse contemporaine, entièrement tournée dans l’espace public.

Le concept est simple : un lieu dans la ville, un ou plusieurs danseurs, un film de 2 à 4 minutes maximum. Chaque épisode est tourné dans un lieu unique et à chaque fois différent. Plusieurs villes accueillent la série : Lyon, La  Rochelle, Berlin…

Le projet intègre un important volet médiation avec la mise en place d’ateliers de création collective avec des publics amateurs. Ces ateliers interrogent le rapport à l’espace urbain dans des quartiers en pleine mutation.

Les films réalisés avec les amateurs lors des ateliers sont intégrés à la web série, au même titre que les autres épisodes. Ils sont tous mis en ligne sur la plateforme : www.lecorpsdelaville.com

En collaboration avec le CCN de La  Rochelle et le collectif Ultimatum, le Festival a souhaité être opérateur culturel du Corps de la ville pour son volet rochelais et coordonner l’ensemble du dispositif sur place.

Avec le soutien de la DRAC Poitou-Charentes, d’Engie et de SDLP. En collaboration avec le collectif Un Poil court, le Centre Chorégraphique National de La  Rochelle / Compagnie Accrorap, le Collectif Ultimatum La Passerelle-Mairie annexe de Mireuil et Horizon Habitat jeunes

Villeneuve-les-Salines

Villeneuve

Le Festival intervient dans ce quartier depuis 2010.

En 2015, en concertation avec différentes associations du quartier, le Festival a mobilisé une dizaine de jeunes habitants autour d’un projet de court métrage documentaire.

Encadrés pour la deuxième année par le réalisateur François Perlier, ils ont pu découvrir les bases des métiers de techniciens du cinéma et de l’audiovisuel et être initiés aux différentes phases d’écriture et de réalisation d’un film documentaire.

  Avec le soutien de la DRAC Poitou-Charentes, de la Caisse des Dépôts, de l’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Égalité des Chances et de la Communauté d’agglomération de La  Rochelle. En collaboration avec l’Apapar de Charente-Maritime, le Collectif de Villeneuve-les-Salines et le Comptoir.

 


Résidences et créations

Commande d’un film documentaire sur la cathédrale de La  Rochelle

En 2014, sur proposition de Max Boisrobert, conservateur de la cathédrale, Nathalie Benhamou de la DRAC Poitou-Charentes a sollicité le Festival et lui a passé commande d’un film documentaire sur ce monument important du centre-ville de La  Rochelle, curieusement méconnu des Rochelais. La réalisation de ce film conçu comme une réflexion poétique a été confiée au cinéaste José Luis Guerín à qui le Festival a rendu hommage en 2013.

Un petit groupe d’élèves du lycée Merleau-Ponty inscrits en option Cinéma a été impliqué dans la préparation et le tournage du film. Ils ont assisté l’équipe technique et réalisé un making-of du tournage.

Les lycéens ont ainsi pu percevoir les différentes étapes de création d’une œuvre cinématographique auprès d’un professionnel particulièrement talentueux et mesurer également les contraintes d’une commande avec un cahier des charges.

Le film a été coproduit avec Perspective Films, avec le soutien de la DRAC Poitou-Charentes, du CNC, de CINE+, de la Région Poitou-Charentes et du Département de la Charente-Maritime (aide à la réalisation), de la Ville de La  Rochelle et de l’Institut Ramon-Llull. En collaboration avec le Centre des Monuments Nationaux, le Diocèse de La Rochelle/Saintes, le Centre Intermondes et le lycée Merleau-Ponty de Rochefort

Créations de ciné-concerts

Depuis 2007, le Festival passe régulièrement commande à des artistes de musiques originales sur des films de la programmation. Les créations sont finalisées lors d’une courte période de résidence à La Sirène. Chacun de ces ciné-concerts est programmé lors d’une ou deux séance(s) (puis ensuite dans d’autres manifestations).

Après Radiomentale, Chapi Chapo et les Petites Musiques de pluie, Christine Ott ou encore Orval Carlos Sibelius, Aquaserge et Forever Pavot sont les artistes invités, en 2015 à composer une musique sur un programme de courts métrages de Louis Feuillade.

Avec le soutien de la Sacem. En collaboration avec La Sirène - Espace Musiques actuelles - agglomération de La  Rochelle


Le festival accueille les professionnels du cinéma

Rencontres professionnelles

Les professionnels du cinéma ont depuis longtemps pris l’habitude de se réunir à La Rochelle. Le

Festival accueille et organise ainsi de nombreuses rencontres professionnelles :

- Syndicat des Cinémas d’Art de Répertoire et d’Essai (SCARE)

- Distributeurs Indépendants Réunis Européens (DIRE)

- Groupement des Ciné-clubs du Sud-Ouest

- Agence pour le Cinéma Indépendant et sa Diffusion (ACID)

- Agence pour le Développement Régional du Cinéma (ADRC)

- Rencontres de l’association Territoires et Cinéma

- Association des Cinémas de l’Ouest de Recherche (ACOR) 

- Pôles d'Education à l'Image

- Rencontres Lycéens au Cinéma 

Le festival développe des liens avec d'autres manifestations, en France et à l'étranger

A des fins de programmation, pour initier de nouveaux partenariats, ou invités à faire partie d’un jury, les membres de l’équipe du Festival se rendent, tout au long de l’année, dans d’autres manifestations, en France et à l’étranger. Les responsables de ces festivals sont à leur tour conviés en juillet à La Rochelle.

Newsletter

Restez informés pendant le festival et durant toute l'année

Dernières vidéos

Facebook