Actions dans les quartiers

En partenariat avec le dispositif « Passeurs d’images »

Le Festival s’implique dans le dispositif « Passeurs d’images » qui favorise l’accès aux pratiques cinématographiques et à l’éducation à l’image de ceux qui en sont habituellement privés, en invitant les habitants des quartiers excentrés à des projections du Festival, en s’associant à des projections plein air organisées dans les quartiers pendant la manifestation.

 

En partenariat avec le réseau des médiathèques de la Ville de La Rochelle et la médiathèque de Lagord

À l’année, en partenariat avec les médiathèques municipales, le Festival propose des séances dans plusieurs quartiers de l’agglomération rochelaise (Villeneuve, Laleu-La Pallice, Mireuil) ainsi qu’à Lagord. Les projections sont ouvertes à tous et suivies d’échanges autour du fi lm. Elles permettent au Festival d’aller à la rencontre du public des médiathèques et de lui faire découvrir des cinématographies singulières et de qualité.

 

Les ateliers d’écriture, ateliers de réalisation et projections
« Le Corps de la Ville », projet interquartiers (Mireuil, Villeneuve-les-Salines, Port-Neuf et les Minimes)

Le Festival accompagne pour la seconde année le projet du réalisateur Nicolas Habas, Le Corps de la Ville, web série vidéo / danse contemporaine, entièrement tournée dans l’espace public.

Le concept de la web série est simple : un lieu dans la ville, un ou plusieurs danseur(s), un fi lm de 2 à 4 minutes maximum. Chaque épisode est tourné dans un lieu unique et à chaque fois différent. Plusieurs villes accueillent la série : Lyon, La Rochelle, Berlin, Ljubljana…

Le Corps de la Ville explore le patrimoine architectural du quotidien, les espaces oubliés et délaissés, les donnant à voir différemment.

Le projet intègre un important volet médiation avec la mise en place d’ateliers de création collective avec des publics amateurs.

Les films réalisés lors des ateliers sont intégrés à la web série, au même titre que les autres épisodes. Ils sont tous mis en ligne sur la plateforme www.lecorpsdelaville.com. L’atelier rochelais était encadré par Nicolas Habas et le chorégraphe Amine Boussa.

La musique originale de cet épisode rochelais a été composée par Pascal Ducourtioux, enregistrée et post-produite au studio L’Alhambra de Rochefort grâce à un partenariat avec Cristal Publishing.

Avec le soutien de la DRAC Aquitaine Limousin Poitou- Charentes, d’ENGIE, de la fondation Fiers de nos quartiers, de l’ACSE et de la Communauté d’agglomération de La Rochelle
En collaboration avec le studio Un poil court et du Centre Chorégraphique National de La Rochelle / Compagnie Accrorap, la Compagnie Chriki’z, Cristal Publishing, la mairie annexe de Laleu, la maison de quartier de Port-Neuf, le collectif de Villeneuve-les-Salines, La Coursive, La Fraternité, l’Auberge de Jeunesse et la Capitainerie du port des Minimes

 

 

L’atelier de création documentaire à Villeneuve-les-Salines

Le Festival intervient dans ce quartier depuis 2010. En 2016, en concertation avec différentes associations, le Festival a mobilisé une dizaine de jeunes habitants autour du dernier volet du triptyque de François Perlier, double portrait du quartier et de ses habitants.

Grâce à cet atelier, ils ont pu découvrir les rudiments des métiers de techniciens du cinéma et de l’audiovisuel et être initiés aux différentes phases d’écriture et de réalisation d’un film documentaire.

Avec le soutien de la DRAC Aquitaine Limousin Poitou- Charentes, de l’Agence pour la Cohésion Sociale et l’Égalité des Chances, de la Communauté d’agglomération de La Rochelle et de la Fondation Fiers de nos quartiers
En collaboration avec l’ADEI 17, le Collectif des associations de Villeneuve-les-Salines et le Comptoir

 

L’atelier de création documentaire sonore à La Pallice

Le Festival a mis en oeuvre un nouvel atelier d’initiation au documentaire sonore.

Camille Faugère et Zoé Liénard du collectif Les Yeux d’Izo (Poitiers) ont créé un lien symbolique entre le port et les habitants du quartier à travers les témoignages croisés de ceux-ci : néo-arrivant, en « transit » involontaire et habitant de longue date fortement inséré dans le quartier.

La création d’une pièce sonore de 5 minutes est l’aboutissement de ce travail. Elle sera diffusée pendant la séance du « Festival toute l’année ».

Les participants étaient amenés dans cette démarche à s’initier à une forme d’écriture singulière, à esquisser leur propre grammaire sonore en tenant compte des contraintes techniques.

Avec le soutien de SDLP, de l’ACSE de la Communauté d’agglomération de La Rochelle et de la Fondation Fiers de nos quartiers
En collaboration avec Altéa Cabestan et le port Atlantique de La Rochelle

Newsletter

Restez informés pendant le festival et durant toute l'année

Dernières vidéos

Facebook